19/10/2017

Dernière mise à jour10:10:46 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités Régions Pointe-Noire Infrastructures : construction du deuxième module de l'aérogare de Pointe-Noire

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Infrastructures : construction du deuxième module de l'aérogare de Pointe-Noire

Envoyer Imprimer PDF

La première pierre de ce deuxième module a été posée le 24 décembre à l'aéroport Antonio-Agostinho-Neto de la capitale économique par Denis Sassou N'Guesso, président de la République

La construction de ce deuxième module, qui entre dans le cadre de la modernisation du pays, va permettre de faire face à l'augmentation du trafic, passé de 400 000 passagers en 2003 à 800 000 en 2011, et il apportera plus de confort, de sécurité et de sûreté aux passagers. Les travaux seront exécutés par la société chinoise China Jiangsu sur deux ans, pour un peu plus de 35 milliards FCFA.

D'après Jean-Jacques Bouya, ministre délégué aux Grands Travaux, il s'agit d'un bâtiment d'une longueur de 135 mètres pour une largeur de 62 mètres. « Une touche particulière est mise sur sa toiture, qui tente de restituer les ondulations simultanées des vagues de l'océan, lesquelles se brisent sur la côte historique de la ville portuaire. Il s'agit d'un agrégat de béton, de fer, de verre et de pierre », a précisé le ministre.

L'aérogare offre un espace d'environ 18 000 mètres carrés de surface utile avec un bâtiment de trois niveaux. Il sera constitué entre autres des services de police et de douanes, de salons d'attente VIP, de locaux techniques, de salles de conférence, de bureaux pour l'administration de l'aérogare, d'un parking auto, d'un réseau de télésurveillance, d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques. Le bâtiment aura des façades avant et arrière, en mur-rideau de verre en vitrage et pare-soleil.

Satisfait de l'honneur fait à Pointe-Noire de recevoir le deuxième module de son aérogare, Roland Bouiti Viaudo, maire de la ville, a exprimé la fierté de ses concitoyens et concitoyennes « de voir l'édifice imposant et superbe qui se dressera et qui augmentera en proportion la notoriété de la ville en la confortant dans sa position de métropole et de porte ouverte sur le monde ». Ce dernier a remercié le président de la République « d'avoir fait de Pointe-Noire l'une des places les plus fortes économiquement et financièrement de la sous-région de l'Afrique centrale ».

Outre la pose de la première pierre du deuxième de l'aérogare de Pointe-Noire, le président de la République, en compagnie de son épouse, Antoinette Sassou N'Guesso, a procédé à l'inauguration de la Centrale électrique du Congo et du réseau de transport très haute tension de Pointe-Noire à Brazaville, à la pose de la première pierre du nouveau siège du port de Pointe-Noire le 23 décembre. Avant Pointe-Noire, Denis Sassou N'Guesso a séjourné à Dolisie, où il a procédé le 22 décembre à l'inauguration du tronçon Pointe-Noire-Dolisie et à la pose de la première pierre du tronçon Dolisie-Brazzaville.

© Lucie Prisca Condhet

Photo 1 : Le président de la République posant la première pierre du deuxième module de l'aérogare de Pointe-Noire.

Photo 2 : La maquette du deuxième module de l'aérogare de Pointe-Noire.

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir