Vous êtes ici >> Actualités Régions Niari Le tronçon routier Pointe-Noire-Dolisie complètement achevé

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le tronçon routier Pointe-Noire-Dolisie complètement achevé

Envoyer Imprimer PDF

Ce segment de la route nationale No 1 viendra renforcer la vocation de transit du Congo de l’océan vers l’hinterland.

Les travaux de construction du tronçon routier Pointe-Noire-Dolisie, segment le plus délicat de la Route Nationale N°1 (RN1), réalisés par la société chinoise CSCE-Congo (China State Construction Engineering Corporation LTD) sont complètement terminés, de source bien informée à Brazzaville. Huit ponts ont été construits, ainsi que 304 dalots prévus sur l'ensemble du tracé qui fait 186 km et qui vient d’être complètement aménagé et bitumé. La construction de cette route facilite aujourd’hui la fluidité du trafic des marchandises en provenance de la ville de Pointe-Noire pour les villes de Dolisie, Nkayi et Brazzaville et bien d’autres et vice-versa. On note également un mouvement important des populations qui se déplacent vers les grandes villes pour commercialiser leurs produits vivriers et industriels. Pour circuler dans cette partie de la route, il fallait pour les transporteurs et les populations passer plusieurs heures ou des jours, à cause de nombreux bourbiers et de la présence de la grande forêt de Mayombe. Actuellement, deux heures de route suffisent pour atteindre la ville de Pointe-Noire ou de Dolisie, indique-t-on.

La Route Nationale N°1 Pointe-Noire-Brazzaville, longue d’environ 600 km et dont la chaussée aura une plateforme de 16 m de large, se réalisera en quatre tronçons. Le premier tronçon est celui de Pointe-Noire-Dolisie (186) km. Le deuxième est celui de Dolisie-Madingou long de 114 km. Le tronçon Madingou-Mindouli, 111 km est le troisième, tandis que le quatrième est constitué des axes Mindouli-Brazzaville avec 190 km. Plusieurs ouvrages de franchissement des obstacles et de protection seront construits, dont un échangeur à l’entrée de Pointe-Noire, ainsi que des passages supérieurs pour enjamber le chemin de fer. Il est également prévu des ouvrages connexes tels des bases-vie, des stations services tous les 100 km, dotées des aires de repos pour les usagers; des postes de péage, des écoles et Centres de Santé Intégrés (CSI) dans les grands villages situés sur l’axe. Les cours d’eau de traversée majeure sont Louvakou, Loubomo, Loudima, Niari, Bouenza, Ndouo et Djoué. Des bretelles seront réalisées pour assurer la liaison avec les villes de Dolisie, Loudima, Madingou, Loutété, Mindouli. Elle traversera la route de Mayama à hauteur du village centre de Nkoué.

La RN1 renforcera la vocation de transit du Congo de l’océan vers l’hinterland. Elle aidera à développer le potentiel agricole des régions desservies, à reconquérir et réapproprier les courants d’évacuation des produits vers les zones de consommation, à accroître les voyages d’agrément et de tourisme et à promouvoir les échanges sous-régionaux. Elle viendra équilibrer d’autres modes de transport, et fondre dans un tout cohérent les divers réseaux existants. Ainsi, le mouvement des biens et des personnes, sur ce trajet, longtemps réduit aux transports de masse, c’est-à-dire l’avion et le train, verra s’élargir son champ, avec la facilitation du transport individuel, grâce à l’usage du véhicule. Les vitesses de référence sont de 80 km/h dans la traversée du Mayombe et 100 km/h sur le reste du tracé. Les travaux seront exécutés par l’entreprise China State Construction Engineering Corporation, pour un montant de 172 milliards 450 millions de FCFA. La durée prévisionnelle sera de 30 mois. Le financement se fera conformément à l’accord-cadre de coopération économique et commerciale conclu le 19 juin 2006, entre le Congo et la République Populaire de Chine.

Le tronçon routier Pointe-Noire à Dolisie sera inauguré officiellement au mois de décembre 2011.

© journal de Brazza


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir