Vous êtes ici >> Actualités Régions Niari Maïs: Plus de mille hectares plantés par les fermiers sud-africains du Niari

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Maïs: Plus de mille hectares plantés par les fermiers sud-africains du Niari

Envoyer Imprimer PDF

1200 hectares de maïs ont déjà été plantés par les fermiers sud-africains à Malolo dans le département du Niari.

Au total 35 fermiers sud-africains de la société Congo-Agriculture, installés à Malolo, dans le département du Niari, à environ 500 km au sud-ouest de Brazzaville, ont réalisé la plus grande plantation de 1500 hectares jamais vue dans le pays, a annoncé le 02 avril dernier le ministre de l’agriculture et de l’élevage, M. Rigobert Maboundou, de source bien informée. Selon le ministre Maboundou, ce maïs servira à la fabrication de l’aliment de bétail qui manque au pays. A cet effet, une superficie de 1500 hectares a été travaillée par ces fermiers qui ont déjà planté le maïs sur une superficie de 1200 hectares.


Un fermier sud-africain dans son champ de maïs

Ces derniers ont aussi opté pour la culture du riz, des produits maraîchers et l'élevage bovin, indique-t-on. A l’issue d’une visite effectuée dans cette localité, le ministre a voulu s’assurer du travail accompli. Ces fermiers sud- africains disposent de 80.000 hectares de terre pour les activités agro-pastorales, dont 33.632 dans le Niari et 46.368 autres dans le département de la Bouenza (sud du pays). Ces fermiers sud-africains développent également des complexes agro-pastoraux dans le département de la Bouenza, pour le compte d'un projet englobant plusieurs conventions, signé entre le Congo et l'Afrique du Sud, dont celle conclue le 10 mars dernier qui autorise la société à occuper la réserve foncière de l'Etat congolais à Malolo. Arrivés en décembre 2011 au Congo, ces fermiers apportent leur expertise, en vue de rendre dynamique et compétitif le secteur agro-pastoral congolais. Ainsi, ils vont contribuer à la sécurité alimentaire du pays qui importe chaque année des denrées alimentaires de l'ordre de 134 milliards de FCFA. Le Congo, dispose d’environ 10 millions d'hectares de terres arables dont 2 % sont à peine exploités.

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir