19/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités Régions Pool Le Pool sera -t-il sur les pas de la Cuvette-Ouest ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le Pool sera -t-il sur les pas de la Cuvette-Ouest ?

Envoyer Imprimer PDF

La municipalisation accélérée du Pool est-elle bien partie? Des entreprises s’activent déjà sur les chantiers,

pendant que les administrations publiques concernées et l’organe technique rivalisent d’ardeur dans le suivi, le contrôle et l’orientation des travaux. Le comité consultatif d’appui et de suivi prend de l’avance sur le temps. Objectif, la modernisation du Pool et les festivités du 52ème anniversaire de l’indépendance du Congo à Kinkala devront être un succès. Après avoir obtenu le parrainage de l’épouse du Chef de l’Etat, ce comité a rencontré le Délégué général des grands travaux qui a reçu les doléances des populations et fait le point des travaux menés à ce jour.

Face à Antoinette Sassou N’Guesso, le 9 novembre 2011, le comité de suivi a informé la première dame et son entourage du choix qu’il a porté sur elle, afin qu’elle pèse de tout son poids pour la réalisation effective de l’ensemble des projets intégrant les grands travaux d’aménagement et d’équipement du département du Pool, présenté comme sinistré, du fait de la bêtise humaine. Fort de cet appui et d’une enveloppe jamais consacrée à une seule édition de la modernisation tournante, le président dudit comité, Isidore Mvouba et ses collaborateurs sont convaincus que Kinkala 2012 sera la municipalisation la mieux réussie depuis sa mise en application.

Consciente de son apport dans la réussite de la municipalisation de la Cuvette-Ouest, Antoinette Sassou N’Guesso, émue par ce choix, a promis de se consacrer pleinement à cette œuvre pour que rien ne soit laissé de côté. «Nous allons nous investir pour que les fonds soient débloqués afin que les projets soient réalisés».  Par la même occasion, elle a invité les membres du comité consultatif et l’ensemble des acteurs impliqués dans ce processus, à redoubler d’ardeur et de vigilance dans le choix des entreprises. Aucun marché ne devra être accordé à une société non crédible. Antoinette Sassou N’Guesso ne s’oppose pas à l’octroi des marchés aux nationaux. Elle s’oppose cependant à l’octroi des marchés aux entrepreneurs non crédibles et pas du tout sérieuses. Il s’agit pour elle, de faire exécuter les travaux dans le cadre strict de la nouvelle loi des marchés publics, créditée par les partenaires au développement dont les institutions de Bretton Woods. «Le Pool qui bénéficie de l’expérience des municipalisations précédentes, aura donc l’avantage de tirer des leçons qui s’imposent pour éviter le maximum d’erreurs commises dans le passé».

Malgré un agenda certainement chargé, elle a promis de consacrer le maximum de son énergie et de son temps à cette entreprise. Habituée aux défis de grande envergure, elle estime que le succès devrait être de mise, si les uns et les autres s’investissent sans arrières-pensées. C’est ainsi qu’elle a insisté sur trois aspects: le choix des entreprises, la rigueur dans le suivi de l’exécution des travaux et la cohésion des fils et filles du département et des différents acteurs impliqués. Forte de son expérience, la marraine de la municipalisation accélérée du Pool estime que la tâche n’est pas complexe, contrairement à la Cuvette-Ouest. Le Pool jouit d’une situation géographique favorable. Malgré l’inexistence ou la défectuosité des infrastructures routières, ce département est situé à proximité de Brazzaville qui concentre aussi bien les experts que la plupart des matériaux.

2012, la plus coûteuse des municipalisations

Devant les cadres de la Délégation générale des grands travaux, le comité a traduit, par la voix de son porte-parole, Bernard Tchibambéléla, les doléances des populations du Pool. Elles se résument par la priorité à accorder aux infrastructures routières, la construction des structures abritant les services sociaux de base, les installations électriques et les équipements de production, de traitement et de distribution d’eau potable dans les chefs-lieux de districts et les sièges des administrations publiques…

Dans ses explications, le Délégué général des grands travaux a annoncé que la construction de certains édifices comme le stade de Kinkala ou le palais présidentiel est en cours. Concernant les autres projets tels que l’érection d’autres symboles de l’autorité de l’Etat à l’instar des sièges des sous-préfectures, des communautés urbaines, les routes, les installations électriques et hydrauliques, l’hôpital général de Kinkala ou le boulevard où aura lieu le défilé militaire et civil…, les avis d’appels d’offre ont été lancés. Certaines entreprises adjudicataires sont connues. D’autres dossiers d’appels d’offre sont en examen par la commission. S’agissant du premier lot de voiries urbaines à bitumer à Kinkala, Jean Jacques Bouya a annoncé que tout est mis au point pour que la Société générale des entreprises (SGE-C) démarre les travaux.

Le gouvernement investira 525 milliards de francs CFA pour la réalisation des grands travaux d’aménagement et d’équipement du Pool. Ce sera la municipalisation la plus coûteuse à ce jour. Le Délégué général des grands travaux a informé le comité de ce qu’un climat d’insécurité est en train d’être créé dans ce département. Ses équipes et celles des entrepreneurs expatriés ont été menacées et obligées de faire demi-tour par des éléments non identifiés. Séance tenante, le comité a annoncé l’organisation prochaine des descentes de ses équipes dans tous les districts, destinées à conscientiser les populations de ce département qui doit rattraper le retard, en saisissant cette occasion offerte par la municipalisation accélérée. Il s’agit de faire comme dans la Cuvette-Ouest où tous les Congolais ont été unanimes à reconnaître la réussite de la municipalisation de ce département. Dans le Pool, il faut travailler à garantir la sécurité, si l’on veut vraiment du succès de cette municipalisation accélérée.

© Ernest Otsouanga


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir