Vous êtes ici >> Actualités Régions Sangha Sangha : Adolphe Elemba a tiré sa révérence

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Sangha : Adolphe Elemba a tiré sa révérence

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le préfet du département de la Sangha, alors en fonction à Ouesso depuis 2008, a rendu l'âme, le 25 octobre à l'âge de 66 ans, des suites d'un accident vasculaire cérébral.

Dans l'exercice de sa fonction, Adolphe Elemba est allé à la conquête de la Sangha profonde, mettant à profit ses compétences, selon un témoignage du Maire de Ouesso, Thierry Manguessa Ebomé.

Enseignant de carrière, cet originaire du district de Makoua dans le département de la cuvette a été hissé à des postes de responsabilité.

Il a ainsi occupé les fonctions de directeur central chargé de l'alphabétisation au ministère de l'Enseignement primaire et secondaire; directeur du cabinet du président de l'Assemblée nationale de transition (CNT) de 1997 à 2002; administrateur- maire de Poto-Poto le troisième arrondissement de Brazzaville et directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur.

Tout récemment, il a présidé la commission départementale de la municipalisation accélérée de la Sangha.

Josiane Mambou Loukoula

Source ACI


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir