Vous êtes ici >> Commissions Environnement Triste spectacle à la gare routière du marché Total, à Bacongo

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Triste spectacle à la gare routière du marché Total, à Bacongo

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Une situation bien insolite perdure au marché Total de Bacongo, dans le deuxième arrondissement de la ville-capitale.

Des vendeuses de légumes n’ont pas manqué d’idée, pour transformer une bonne partie de la gare routière dudit marché, au croisement avec l’avenue de l’O.u.a, à côté de la station-service S.n.p.c (Société nationale des pétroles du Congo), en espace de vente, empêchant même la circulation des minibus et taxis qu’on y garent.

Au début, elles n’occupaient le lieu que de 5h du matin à 6h30, voire 7h00. Mais, depuis un moment, elles y restent, jusqu’au soir.

Ces femmes étendent leurs étals à même le sol. Quand les automobilistes leur font des remontrances, elles n’en ont cure.

Et comme si les piétons et les automobilistes n’avaient pas besoin d’espace, une décharge publique se forme, régulièrement, presqu’au milieu de la gare routière. Malheureusement, aussi, le service d’enlèvement des ordures de la mairie de Bacongo n’est pas opérationnel sept jours sur sept.

Qui restaurera l’ordre à la gare routière du marché Total de Bacongo ? (1)

Source La Semaine Africaine

(1) - Brazzaville et les marchés publics face à l’insalubrité : A qui la responsabilité ?


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir