Vous êtes ici >> Commissions Environnement Brazzaville : Les quartiers Case de Gaulle, Dahomey, Mpissa et Matour manquent désormais de dépotoirs

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Brazzaville : Les quartiers Case de Gaulle, Dahomey, Mpissa et Matour manquent désormais de dépotoirs

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il n’est un secret pour personne que les quartiers cités avaient depuis toujours pour dépotoirs les ravins du bord du fleuve, allant de la Case de Gaulle aux Rapides à Matour. Les habitants desdits quartiers n’avaient aucune difficulté à vider leurs poubelles en dépit du fait que la Mairie à abandonner les villes entières du Congo sans camions ou cuves à ordures, bref, sans politique réelle d’assainissement.

A ce jour, force est de constater que le lancement des Travaux de la Corniche, par le Congo et la France, qui s’emploient à enterrer les ravins tout le long du fleuve Congo pour y mettre une voie goudronnée, occasionne un manque de dépotoirs pour les habitants de ces quartiers qui peinent désormais à jeter les ordures ménagères.

Pas seulement ceux des quartiers précités puisqu’en réalité les dépotoirs de la Corniche étaient une sorte de poubelle générale pour les habitants des arrondissements Bacongo et Makélékélé. Chaque matin ou soir, des bacs pleins, provenant de ces arrondissements, la plupart des temps transportés par des sujets originaires de la RDC, y étaient vidés.

La situation est donc préoccupante pour les populations des quartiers sud de Brazzaville qui pensent que l’Etat congolais n’a pas au préalable pris de mesures avant d’interdire à quiconque de jeter les ordures dans la Corniche. Quelques récalcitrants s’entêtent en continuant à y vider les poubelles très tard dans la nuit ou très tôt le matin avant que ne circulent les ouvriers et agents de la société à qui a été confiée l’exécution des travaux de construction de cette route.

Les éléments de l’unité de police, COMUS, chargés de veiller, tout le long du fleuve, au respect de cette interdiction, loin de le faire, touchent eux-mêmes des pourboires pour autoriser les tireurs de poussepousses à les vidanger à la Corniche.

Au moment où nous mettons sous presse les ordures ménagères jonchent certaines ruelles et sont entassées dans plusieurs parcelles à Bacongo et à Makélékélé. « Pourquoi l’Etat, qui a acquis des Bus pour faciliter le transport en commun aux populations, n’a-t-il pas aussi acheté des camions de poubelles avant le lancement des travaux de la Corniche ? », s’interrogent les habitants des deux arrondissements. Certains quartiers de Bacongo (Case de Gaulle et Mpissa) réputés pour être parmi les plus propres de Brazzaville perdront sous peu leur place faute de dépotoirs. C’est bien d’interdire, mais, où sont les mesures d’accompagnement ?

Guy Milex Mbondzi


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir