Vous êtes ici >> Commissions Environnement Quel est le député de M'filou-Ngamaba en exercice ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Quel est le député de M'filou-Ngamaba en exercice ?

Envoyer Imprimer PDF

Thierry Leyzin Moungalla a été élu député de la circonscription de M'filou-Ngamaba lors des législatives de 2007. Une disposition constitutionnelle ne lui permettant pas d'occuper un poste ministériel et un siège à l'Assemblée,

il aurait dû choisir entre les deux comme nous le remarquions dans un article publié antérieurement (Thierry Moungalla, ministre ou député). Ayant choisi le portefeuille, il aurait dû remettre son mandat à son suppléant, mais quatre années durant, il a agi et communiqué à la fois en tant que ministre et comme élu de M'filou, voir cet article tiré de son site personnel : "Le député Thierry Moungalla finance une passerelle sur la rivière M'filou".

Site sur lequel il se présente encore aujourd'hui en ces termes :

Député de la circonscription de M'filou-Ngamaba (7ème arrondissement de Brazzaville)

Ministre des Postes, Télécommunications et des Nouvelles Technologies de la Communication

Interrogé sur ce point, il ne nous avait donné que des explications embarrassées sous le sceau de la confidentialité. Nous nous ferons donc un point d'honneur à respecter notre parole et nous nous dispenserons de vous révéler ce qu'il nous a dit.

En cette fin de 2011, année pré-électorale, TM semble rentrer dans le rang, puisque "Les Dépêches de Brazzaville" nous livrent ce jour l'article qui suit et qui nous dit que le député élu (?) de M'filou-Ngmaba est Jacques Maloyi.


Agriculture : le député de Mfilou offre des semences pour plus d’un million de FCFA aux maraîchers

Photo : Jacques Maloyi remettant un échantillon de semences à un maraîcher.

Le don de plus d’un million FCFA a été remis à une dizaine de groupements, à l’occasion d’une visite de l’élu à la ferme Nzoko.

Les semences étaient principalement constituées de légumes tels que poivrons, barri, choux, épinards et oseille. Les bénéficiaires ont favorablement accueilli ce geste qu’ils qualifient de « méthode chinoise » consistant à apprendre à pêcher plutôt qu’à donner régulièrement du poisson.

Pour le donateur, Jacques Maloyi, ce geste n’est pas le premier et ne sera pas non plus le dernier. Ainsi, cette action succède notamment au don d’une ambulance au Centre de santé intégré de Mfilou, le septième arrondissement de Brazzaville, et à la réhabilitation du lycée du même arrondissement.

Le président des groupements maraîchers a bien accueilli ce don, indiquant que « l’action d’un député n’est pas de poser des actes de nature à remplacer l’État mais à défendre les populations pour leur prise en charge par l’État ». Lorsque quelqu’un s’arrange à faire ce genre de dons, a-t-il soutenu, il faut vraiment l’encourager.

« Nous avons reçu le nécessaire pour revitaliser la saison de production des maraîchers. Et, j’ose espérer que nous n’allons pas décevoir ces personnes de bonne foi qui nous ont prêté main forte », a-t-il conclu.

Willy Mbossa