Vous êtes ici >> Commissions Environnement Direction départementale de la police de Brazzaville : le colonel Jacques Antoine Bouity investi dans ses fonctions par le général Jean François Ndengué

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Direction départementale de la police de Brazzaville : le colonel Jacques Antoine Bouity investi dans ses fonctions par le général Jean François Ndengué

Envoyer Imprimer PDF

Suite à l’arrêté n°2029 du 28 février 2012, signé par le ministre de l’intérieur et de la décentralisation portant nomination des directeurs départementaux de la police, le colonel de police Jacques Antoine Bouity a été reconduit au poste de directeur départemental de la police, à Brazzaville.

Son investiture a eu lieu, le mercredi 17 mai 2012, au cours d’une cérémonie à l’esplanade du Stade Président Alphonse Massamba-Débat, sous les auspices du général de police de première classe Jean François Ndengué, directeur général de la police, en présence des officiers du commandement de la police. Les administrateurs-maires de Bacongo, Poto-poto, Ouenzé, le général de brigade Gilbert Bokemba, commandant de la zone militaire de défense n°9, ainsi que d’autres personnalités militaires, de la gendarmerie ont assisté à la cérémonie.

Nouveau directeur départemental de la police à Brazzaville, le colonel Jacques Antoine Bouity a reçu l’étendard de commandement des mains du général Jean François Ndengué. Ce dernier a, ensuite, demandé aux officiers, sous-officiers et hommes de rang de la direction départementale de la police de Brazzaville, de le reconnaître, à compter de ce jour, comme chef et d’obéir en tout ce qu’il leur commandera pour l’intérêt du service.

Peu après, le colonel Jacques Antoine Bouity a donné ses premières directives aux éléments dont il a la charge. Emu et déterminé à accomplir, de nouveau, la tâche qui lui a été confiée, le directeur départemental de la police de Brazzaville a déclaré: «Je voudrais, tout simplement, dire que je ne succède pas à moi-même, parce que vous êtes censés savoir qu’il y a une année, la police s’est dotée de deux nouveaux statuts. Le premier, qui gère les carrières des policiers, et le deuxième qui vient organiser la police. Dès cet instant, un arrêté du ministre en charge de la police a paru et a réorganisé la direction départementale de la police de Brazzaville. La direction départementale a, maintenant, en son sein, quatre commissariats centraux. A l’époque, il y en avait qu’un seul et, aujourd’hui, il y en a quatre. J’ai la lourde tâche de conduire cette nouvelle organisation qui a pour but de rapprocher la police des populations et d’avoir un meilleur contrôle de nos agents».

Sur les conditions déplorables dans lesquelles évoluent les agents dans des commissariats de police comme ceux des quartiers L’Ombre, Ngamakosso, La Frontière, Massengo, Plateau des 15 ans et autres, dont certains sont affectés dans des maisons de fortune, le colonel Bouity a affirmé: «Comme on dit, la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a. Pour nous, le plus important, ce ne sont pas les bâtiments, c’est faire de telle sorte qu’il y ait le maximum de policiers sur la voie publique et proches des populations et le reste, on verra. En fonction des moyens que nous donnera la République, nous améliorerons les conditions de travail de nos agents».

Rappelons que dans l’ancien statut de la police, le colonel Bouity cumulait les fonctions de directeur départemental et de commissaire central. Dorénavant, il va coordonner le travail des quatre commissariats centraux relevant de sa direction départementale. Une parade des différentes unités de police a bouclé la cérémonie d’investiture du nouveau directeur départemental de la police de Brazzaville.

Alain Patrick MASSAMBA

source La Semaine Africaine

****************************************************************

Brazzaville compte désormais quatre commissariats centraux

Quatre commissariats centraux ont été créés à Brazzaville, en vue de rapprocher au maximum la police des populations. Les quatre commissaires qui assureront désormais la bonne marche de ces structures ont été installés dans leurs fonctions le 19 mai 2012, par le directeur général adjoint de la police, le colonel Albert Ngoto.

Nommés par arrêté n°3119/MID-CAB, les colonels de police Samba Benoît ; Ngakosso Blaise ; Lando Ngoyo Louis et Bouzock Baron Frédéric, assureront respectivement les fonctions de commissaire central de police du Djoué qui couvre les arrondissements n°1 (Makélékélé) et n°8 (Madibou) ; du Plateau qui regroupe les arrondissements n°2 (Bacongo) et n°3 (Poto-poto) ; de l’en Mfoa qui a pour circonscription les arrondissements n°4 (Moungali), n°5 (Ouenzé) et n°7 (Mfilou) ; de la Tsiémé qui englobe les arrondissements n°6 (Talangai) et n°9 (Djiri).

Selon le colonel Albert Ngoto, la création de ces commissariats permettra une prise en charge immédiate et rapide des préoccupations des citoyens et la réduction, à cette fin, des délais d’intervention. C’est une nouvelle expérience qui ne concerne pour l’instant que la ville de Brazzaville. Ces quatre commissariats centraux sont sous le commandement de la direction départementale de la Police de Brazzaville, dirigée par le colonel de police, Jacques Antoine Bouity.

«Cet éclatement de commissariat est aussi lié au fait que Brazzaville s’est étendue du plan de la population et également du territoire, devenus tellement vastes que même pour le directeur départemental la tâche est devenue difficile. Désormais, il y aura des commissariats de quartier et d’arrondissement qui seront contrôlés par le commissariat central», a ajouté le colonel de police Albert Ngoto.

Pour les nouveaux commissaires la tâche est lourde. Il faudra donc vite se mettre au travail. «Je mesure les responsabilités de la tâche que je vais assumer, surtout que c’est une première expérience pour la police, nous sommes donc les premiers pionnés. Pour cela, nous devrons faire appel à beaucoup d’ingéniosité et nous investir à 100%», a dit l’un des nouveaux commissaires centraux, le colonel de police Samba Benoît.

La cérémonie d’intronisation et de prise de commandement des 4 nouveaux commissaires centraux, a été, comme de coutume, marquée par un défilé des groupements des unités spécialisées de la police, des commissariats d’arrondissements et des agents de la police routière.

Messilah Nzoussi

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir