19/01/2017

Dernière mise à jour11:48:57 AM GMT

Vous êtes ici >> Diaspora Actualités La Journée «Devoir de Mémoire pour le Congo- Brazzaville»

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La Journée «Devoir de Mémoire pour le Congo- Brazzaville»

Envoyer Imprimer PDF

La Plateforme des Médias de la Diaspora Congolaise.

En partenariat avec  LA FONDATION JACQUES OPANGAULT et  L’ASSOCIATION NSIMOU-YTV- EN MEMOIRE CONTRE L’OUBLI

Organise à Paris,

La Journée  «Devoir de Mémoire pour le Congo- Brazzaville»

CONFERENCE – De Marien NGOUABI A NOS JOURS, L’EXIGENCE DE VERITE ET DE JUSTICE


Samedi 05 Avril 2014      :    10h00 – 18h30

Espace  ’’ Matières Grises ’’

4, rue Olivier Métra  75020 Paris.

Metro: Jourdain

Modératrice Eugénie DIECKY sous la coordination d’Alexis MIAYOUKOU Ancien parlementaire  du Conseil Supérieur de la République  et Ancien conseiller du 1e ministre de la transition André MILONGO


Programme de la journée

09h30 : Accueil des invités.

PREMIERE PARTIE :   OUVERTURE ET HOMMAGE

10h00 - 12 h00      :      Mot d’ouverture

Message « D’une génération à une autre ».

Témoignages

Sur les  Présidents Alphonse MASSAMBA DEBAT et Marien NGOUABI.

Sur le Cardinal Emile Biayenda.

Projection Diapos et Vidéos - Exposition photos.

Échanges – débat (animés par Eugénie DIECKY )

 

DEUXIÈME PARTIE:    RÉTROSPECTIVES

12h00 - 13h00

Les visages de la violence politique au Congo-Brazzaville,de 1958 à1977. (Maurille LOUZALA, Enseignant).

L’après 18 Mars 1977 : le cycle infernal de la violence politique  au Congo Brazzaville. (A. KIHOULOU  KIA-NGANDZI,   de l’association  KIMPUANZA).

Contexte et enjeux pour l’Afrique. (Benjamin NTOUGAMANI, Plateforme Congolaise Contre la Corruption et l’Impunité).

Échanges – débat (animés par Alexis MIAYOUKOU)


♦ ♦ ♦♦Pause – déjeuner  ♦ ♦ ♦

 

TROISIEME PARTIE:   PERSPECTIVES

14h00 – 15h00     :

Youlou et Opangault : la voie tracée par les pères de l’indépendance. (Wilfrid Ognamy, de la Fondation Jacques Opangault)

Nouvelles exigences politiques pour un Congo uni et réconcilié. (Pierre Eboundit,  et Cicéron Massamba Universitaires).

Échanges- débat (animés par Eugénie DIECKY et Alexis MIAYOUKOU)

15h00 – 17h00

Voies d’actions judiciaires pour la manifestation de la vérité et la justice. (Norbert TRICAUD avocat à la cour)

Ateliers« Vérité et Justice » animé par les professionnels de droit

 

Atelier 1 : Assassinat de Marien NGOUABI.

Atelier 2 : Procès Marien Ngouabi du 6 février 1978.

Synthèse des Ateliers en Plénière.

Adoption des Actes et d’une Charte « vérité, justice et réconciliation ».

17h30 :

Clôture de la Journée (Animation Musicale et Buffet offert).

PS : Pour les frais d’organisation, une souscription financière solidaire sera

sollicitée auprès des participants

Soyez les bienvenues

Commentaires  

 
0 #3 Blanca 17-11-2016 21:10
Your style is unique in comparison to other people I have read stuff from.
Thanks for posting when you've got the opportunity, Guess
I'll just bookmark this blog.
Citer
 
 
0 #2 Torri 16-11-2016 15:59
I enjoy what you guys are usually up too. This type of clever work and reporting!
Keep up the fantastic works guys I've added you guys to
our blogroll.
Citer
 
 
0 #1 Claudia 14-11-2016 15:30
I pay a visit day-to-day a few web sites and websites to read
articles, except this webpage gives feature based writing.


my web site avocat filiation paternelle (Claudia: http://www.christianavocat.fr/avocat-filiation/cabinet-davocats-adoption-internationale/)
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir